Nicolas Sarkozy critique le statut de l'auto-entrepreneur


Les critiques de l'ancien chef de l'Etat envers le régime qu’il a lui-même créé, n’ont pas été appréciées par les principales organisations représentant les auto-entrepreneurs.

Quelle mouche a bien pu piquer Nicolas Sarkozy ? C’est la question que soulèvent les organisations représentant les auto-entrepreneurs. Ainsi, deux d'entre elles ont exprimé vendredi leur «étonnement» à l’encontre de l'ancien chef de l'Etat, qui a vertement critiqué un système qu’il  lui-même mis en place. 

Sur les ondes de France Info, Nicolas Sarkozy a indiqué que le système de l’auto-entreprise était comparable à "un cailloux dans sa chaussure».

D’après lui «C’était une bonne idée pendant la crise » a-t-il ajouté, notant qu'il posait désormais "un problème de concurrence déloyale envers les artisans".

Dans un communiqué la Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae) indique que ces popros sont «parfaitement clivant » et « n'apportent rien au monde entrepreneurial ».

Son président, Grégoire Leclercq,  a déclaré, "Les auto-entrepreneurs ont maintenant exactement les mêmes obligations que les artisans et, depuis l'application de la loi sur l'artisanat, depuis la loi Pinel,".

Ce régime a prouvé sa légitimité, chaque jour 1 200 auto-entreprises voient le jours. Cela représente plus de 50% des créations d’entreprises.


2015-03-21 12:19:27